Coup de pouce à l’accès à la propriété

Comme tous les Belges, vous avez une brique dans le ventre et vous voulez mettre en œuvre le cadre immobilier auquel vous rêvez depuis longtemps. Vous avez une vision concrète du projet de vie que vous envisagez pour vous et votre famille. Mais ce rêve se heurte aussi à la lourde charge financière des frais administratifs qui viennent s’ajouter à l’achat proprement dit de votre logement et qui sont souvent insuffisamment connus ou pris en compte. Des solutions existent cependant pour vous permettre de devenir propriétaire.

 

Bonne nouvelle ! Le gouvernement bruxellois, soucieux de donner un coup de pouce à sa politique immobilière et connaissant les divers écueils qui se placent sur la route du candidat propriétaire, a voulu mettre en place des mesures d’encouragement à l’achat de son propre logement en Région bruxelloise.

 

Outre le fait que nous sommes dans une période où les taux hypothécaires sont historiquement bas, vous pouvez profiter, depuis le 1er janvier 2017, des nouvelles mesures en matière de fiscalité à Bruxelles. Ces dernières accordent au futur propriétaire une exonération fiscale sur la partie du prix soumise aux droits d’enregistrement, à concurrence des 175.000 premiers euros de votre achat immobilier. Cette suppression partielle des droits d’enregistrement s’applique pour tout achat d’une habitation propre et unique dont le prix doit toutefois rester inférieur à 500.000 €.

 

Il s’agit là de la mise en place d’un cadre politique et administratif qui vise à redynamiser le marché immobilier bruxellois et à inciter les personnes encore hésitantes à franchir le pas vers l’achat de son propre bien.

 

Autrement dit, grâce à ces mesures, vous réalisez une économie immédiate maximum de 21.875 € (à savoir 12,5 % de 175.000 €).

 

L’économie particulièrement intéressante ainsi réalisée vous permettra d’alléger sinificativement votre charge de remboursement. Vous pouvez donc envisager  l’achat d’un bien immobilier neuf avec l’esprit tranquille.

 

Il s’agit là, incontestablement, d’une opportunité à saisir le plus vite possible, car qui sait pendant combien de temps encore les taux hypothécaires seront aussi accessibles. La tendance est malheureusement à la hausse.

 

Désireux d’apporter sa contribution, Bouygues immobilier a conçu et développé plusieurs projets qui s’insèrent dans le cadre de cette nouvelle politique immobilière. Ces projets s’insèrent dans le cadre d’une formule combinant droit de superficie et construction de logements neufs, plus communément désigné sous l’appellation de « formule RDA ». Dans cette formule, le propriétaire du sol accorde un droit de construire à une société tierce. De ce fait, achat du terrain et construction se trouvent dissociés (les droits d’enregistrement sont moins élevés que la TVA). Une telle ventilation est permise pour certains projets immobiliers où des acheteurs sans droit à déduction se présentent et peuvent ainsi profiter de l’abattement fiscal.

 

-     St Catherine Square : un projet immobilier à taille humaine au cœur de Bruxelles, dans un quartier réputé pour son art de vivre. Vingt-sept appartements d’une à trois chambres.

 

-     The K : près de la porte d’Anvers, non loin du centre-ville et de son animation. Une résidence idéale pour les jeunes qui démarrent dans la vie et dont le budget n’est pas extensible. Du studio à l’appartement trois chambres et penthouse.

 

 

-     Élysée : du studio à l’appartement trois chambres. Quatre-vingt-cinq logements situés au tour d’un îlot paysagé dans un quartier phare de la capitale. Entre Louise, Flagey et le quartier européen.

 

-     L’Orangeraie (Phase II) : dans un site splendide classé Natura 2000. Des appartements lumineux d’une à trois chambres, bénéficiant d’une terrasse ou d’un jardin privatif.

 

-     Quadrian : une position centrale sur la plus célèbre avenue bruxelloise. Le sentiment d’intimité de chaque appartement est renforcé par le quadrillage de la façade, à l’instar des œuvres du célèbre peintre Mondrian. Appartements de 1 à 3 chambres. Ce projet bénéficie même intégralement du régime de droits d’enregistrement, donc pas de TVA à payer : régime taxatoire de 12,5 % au lieu de 21 % (exception du penthouse: 21% TVA)

Tweet

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.

J'accepte | Paramétrer les cookies